Détecter les erreurs en utilisant les questions en temps réel

Learningcatalyticstemoignage3

J’ai utilisé Learning Catalytics pour mon deuxième semestre de cours de chimie générale au printemps avec 900 étudiants. J’ai décidé d’essayer Learning Catalytics car je déteste les questions à choix multiples que les étudiants peuvent résoudre en procédant par élimination. J’ai également été intéréssée par la possibilité de répondre grâce à des graphiques. L’utilisation de questions ouvertes en classe me permet de « challenger » les étudiants et de comprendre leurs erreurs.

Learning Catalytics me permet de mieux comprendre les incompréhensions conceptuelles de mes élèves. Il compile les réponses en temps réel et souligne les erreurs communes qui sont souvent surprenantes. Les étudiants comprennent parfois l’idée générale, mais se heurtent sur des petits détails. Qui peut imaginer que les élèves comprennent l’équation de Nernst sans saisir que la concentration augmente lorsqu’une solution s’évapore? Learning Catalytics m’aide à analyser ces problèmes et à y répondre en classe. Learning Catalytics me permet également de poser de meilleures questions, plus conceptuelles.

Il est intéressant de noter que les étudiants préfèrent les questions avec du «challenge» ou un piège qui trompent une partie importante de la classe, car ces questions mettent souvent l’accent sur les erreurs courantes lors des examens.

Les étudiants étaient beaucoup moins enthousiastes à l’égard des questions sans difficulté qui obtiennent un fort taux de bonne réponse dans la classe.
À la fin du semestre, j’ai sondé mes étudiants et j’ai obtenu plus de 500 réponses. 75% des étudiants étaient satisfaits ou très satisfaits de Learning Catalytics. Les élèves ont particulièrement aimé les questions qui nécessitaient une réponse graphique, et ils ont apprécié que les questions soient conceptuelles et non algorithmiques.

Beaucoup d’étudiants pensaient avoir compris le sujet pendant le cours jusqu’à ce qu’une question de Learning Catalytics les mette face à leurs erreurs de compréhension. Les étudiants ont également apprécié la possibilité de passer en revue les questions après les cours, surtout en révision de nos examens.

Pour permettre la participation des étudiants qui ne possédaient pas un appareil connectable au wifi, j’ai acheté 5 Kindle Fires, cela a suffi à couvrir les besoins.  L’année prochaine, pour le cours de chimie générale, je réutiliserai  Learning Catalytics.

Melissa Hines
Professeur de chimie
Université de Cornell

Publicités